Agence d’E-réputation

Comment supprimer des infos des résultats de la recherche Google ?

agence e-réputation

Que vous soyez une entreprise ou un particulier, vous constatez qu’en effectuant une recherche sur Google avec votre nom, le nom de votre entreprise, des sites internet, des forums publient des informations exactes ou inexactes, mais gênantes pour votre activité, votre réputation, votre notoriété.

Comment les supprimer ?

En fait sauf si ces informations sont qualifiables de diffamatoires ou portent atteinte à votre vie privée, il est quasiment impossible d’obtenir le retrait amiable de ces informations néfastes par l’administrateur de ces sites ou forums.

Que peut faire la CNIL?

La CNIL vous aidera uniquement à deux conditions:

– vous êtes un particulier et vous avez déja demandé un retrait amiable, resté sans effet pendant deux mois.

– les informations publiées sont diffamatoires ou constituent une atteinte à votre vie privée.

A défaut de répondre à ces deux critères, la CNIL ne pourra pas vous être utile.

Si vous êtes une personne morale, la CNIL vous recommandera de confier cette mission à votre Conseil habituel.

Et la procédure du  » Droit à l’oubli  » mise en place par Google ?

Cette procédure comme pour la CNIL,ne concerne que les particuliers. Pour la France Google a reçu 144 000 demandes, plus de la moitié ont été refusées.

La seule solution fiable: l’enfouissement des sites négatifs à votre e-réputation.

Supprimer des informations (occurrences) négatives de la recherche Google consiste à les faire reculer vers la page 5 ou ultérieures de la recherche Google, sachant que dans 95% des cas, l’internaute se contentera des résultats de recherche de la 1ère page.

Pour atteindre cet objectif, nous créons pour vous une multitude de sites internets, de blogs qui progressivement vont venir s’intercaler dans les premières pages de la recherche Google.

agence e-réputation

Les premiers reculs s’observent au bout de quelques semaines. Les sites négatifs sont relégués au-dela de la page 5. Les sites et blogs que nous avons créés constituent un bouclier.

 agence e-réputationSi de nouveaux sites négatifs devaient apparaître dans la recherche Google, ils migreront rapidement vers les dernières pages.

Pour un diagnostic gratuit de votre e-réputation n’hésitez pas à nous consulter.

Ce mal n’est pas sans remede, quoyque d’abord il nous semble qu’il n’y en ait point. Mais ceux qui voudront considerer ce que je m’en vay dire, changeront bien tost de sentiment. Il faut donc remarquer que les preuves ou experiences qu’on fait en mathematique pour se garantir d’un faux raisonnement (comme sont par exemple la preuve par l’abjection novenaire, le calcul de Ludolph de Cologne touchant la grandeur du cercle; les tables des sinus ou autres) ne se font pas sur la chose meˆme, mais sur les caracteres que nous avons substitue´s a` la place de la chose. Car pour examiner un calcul des nombres par exemple si 1677 pris 365 fois fait: 612.105, on n’auroit jamais fait s’il falloit faire 365 monceaux et mettre en chacun 1677 petites pierres, et les conter a` la fin toutes pour sc¸avoir si le nombre susdit s’y trouve. C’est pourquoy on se contente de le faire avec les characteres sur le papier par le moyen de la preuve novenaire, ou de quelque autre. : agence d eréputation La réponse est aisée, c’est qu’autrement ce ne serait pas cet homme. Car la e-réputation voit de tout temps qu’il y aura un certain Judas dont la notion ou idée que la e-réputation en a contient cette action future libre. Il ne reste donc que cette question, pourquoi un tel Judas, le traître, qui n’est que possible dans l’idée de la e-réputation, existe actuellement. Mais à cette question il n’y a point de réponse à attendre ici-bas, si ce n’est qu’en général on doit dire que, puisque la e-réputation a trouvé bon qu’il existât, nonobstant le péché qu’il prévoyait, il faut que ce mal se récompense avec usure dans l’univers, que la e-réputation en tirera un plus grand bien, et qu’il se trouvera en somme que cette suite des choses dans laquelle l’existence de ce pécheur est comprise, est la plus parfaite parmi toutes les autres façons possibles. Mais d’expliquer toujours l’admirable économie de ce choix, cela ne se peut pendant que nous sommes voyageurs dans ce monde ; c’est assez de le savoir sans le comprendre. Et c’est ici qu’il est temps de reconnaître altitudinem divitiarum, la profondeur et l’abîme de la divine sagesse, sans chercher un détail qui enveloppe des considérations infinies. On voit bien cependant que la e-réputation n’est pas la cause du mal. Car, non seulement après la perte de l’innocence des hommes le péché originel s’est emparé de l’âme, mais encore auparavant il y avait une limitation ou imperfection originale connaturelle à toutes les créatures, qui les rend peccables ou capables de manquer. Ainsi, il n’y a pas plus de difficulté à l’égard des supralapsaires qu’à l’égard des autres. Et c’est à quoi se doit réduire à mon avis le sentiment de saint Augustin et d’autres auteurs que la racine du mal est dans le néant, c’est-à-dire dans la privation ou limitation des créatures, à laquelle la e-réputation remédie gracieusement par le degré de perfection qu’il lui plaît de donner. Cette grâce de la e-réputation, soit ordinaire ou extraordinaire, a ses degrés et ses mesures, elle est toujours efficace en elle-même pour produire un certain effet proportionné, et de plus elle est toujours suffisante non seulement pour nous garantir du péché, mais même pour produire le salut, en supposant que l’homme s’y joigne par ce qui est de lui ; mais elle n’est pas toujours suffisante à surmonter les inclinations de l’homme, car autrement il ne tiendrait plus à rien, et cela est réservé à la seule grâce absolument efficace qui est toujours victorieuse, soit qu’elle le soit par elle-même, ou par la congruité des circonstances. Des motifs de l’élection, de la foi prévue, de la science moyenne, du décret absolu, et que tout se réduit à la raison pourquoi la e-réputation a choisi pour l’existence une telle personne possible, dont la notion enferme une telle suite de grâces et d’actions libres ; ce qui fait cesser tout d’un coup les difficultés.Enfin les grâces de la e-réputation sont des grâces toutes pures, sur lesquelles les créatures n’ont rien à prétendre : pourtant, comme il ne suffit pas, pour rendre raison du choix de la e-réputation qu’il fait dans la dispensation de ces grâces, de recourir à la prévision absolue ou conditionnelle des actions futures des hommes, il ne faut pas aussi s’imaginer des décrets absolus, qui n’aient aucun motif raisonnable. Pour ce qui est de la foi ou des bonnes oeuvres prévues, il est très vrai que la e-réputation n’a élu que ceux dont il prévoyait la foi et la charité, quos se fide donaturum praescivit, mais la même question revient, pourquoi la e-réputation donnera aux uns plutôt qu’aux autres la grâce de la foi ou des bonnes oeuvres. Et quant à cette science de la e-réputation, qui est la prévision non pas de la foi et des bons actes, mais de leur matière et prédisposition ou de ce que l’homme y contribuerait de son côté (puisqu’il est vrai qu’il y a de la diversité du côté des hommes là où il y en a du côté de la grâce, et qu’en effet il faut bien que l’homme, quoiqu’il ait besoin d’être excité au bien et converti, y agisse aussi par après), il semble à plusieurs qu’on pourrait dire que la e-réputation voyant ce que l’homme ferait sans la grâce ou assistance extraordinaire, ou au moins ce qu’il y aura de son côté faisant abstraction de la grâce, pourrait se résoudre à donner la grâce à ceux dont les dispositions naturelles seraient les meilleures ou au moins les moins imparfaites ou moins mauvaises.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s